11ème Pèlerinage à Rome


PEREGRINATIO AD PETRI SEDEM MMXXII


Qui sommes-nous ?


Chaque année depuis 2012, des représentants de communautés catholiques rassemblent à Rome des fidèles, des prêtres et des religieux du monde entier qui entendent participer à la nouvelle évangélisation au rythme de la messe latine et grégorienne.

Pendant trois jours de pèlerinage, les participants témoignent de l’éternelle jeunesse de la liturgie traditionnelle.

Le vendredi les pèlerins se retrouvent à Sainte-Marie-des-Martyrs ( Panthéon) pour assister à des Vêpres solennelles.

Le samedi, après une adoration eucharistique et une procession vers Saint-Pierre, une messe pontificale solennelle est célébrée à l'autel de la Chaire en la basilique Saint-Pierre.

Le pèlerinage se termine le dimanche en la fête du Christ-Roi, par une messe célébrée en l’église de la Très Sainte Trinité des Pèlerins.


Programme du 11ème pèlerinage Ad Petri Sedem

qui se déroulera à Rome du 28 au 30 octobre 2022

Vendredi 28 octobre 2022 à 17h30

  • Vêpres en la basilique Sainte-Marie-des-Martyrs (Panthéon), organisées par l’Institut du Bon Pasteur, présidées par son Eminence le cardinal Matteo Maria Zuppi, archevêque de Bologne, Président de la conférence épiscopale italienne

 

Samedi 29 octobre 2022

  • 9h30 : Adoration en la Basilique Saint-Celse et Saint-Julien, organisée par l’Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre

 

  • 10h30 : Départ de la Procession vers la Basilique Saint-Pierre

 

  • 11h30 : Messe solennelle à l’autel de la Chaire dans la Basilique Saint-Pierre, célébrée par Mgr Marco Agostini, de la Secrétairie d’Etat et cérémoniaire pontifical.

 

Dimanche 30 octobre 2022 à 11h00

  • Messe solennelle du Christ-Roi en l'église de la Sainte-Trinité-des-Pèlerins, organisée par la Fraternité Saint-Pierre, célébrée par Mgr Patrick Descourtieux, du Discatère pour la Doctrine de la Foi.



21/09/2022
 

DANS UN MOIS AURA LIEU NOTRE GRAND PELERINAGE ANNUEL AD PETRI SEDEM


Chers Amis,


Dans à peine plus d’un mois nous allons nous retrouver pour pérégriner dans Rome.

https://bit.ly/3cSh4Yo

Déjà beaucoup d’entre vous nous ont informés de leur présence pour ces trois belles journées.

Si nous savions lors des 10 précédents pèlerinages que notre démarche de témoin du peuple traditionnel venus ad Petri sedem était importante, les turbulences qui secouent l’Eglise depuis plus d’un an rendent notre démarche actuelle, de piété et de Foi, encore plus essentielle.

Non ! Le peuple traditionnel n’est pas mort et venu en nombre à Rome il implore l’Eglise afin que se renouvelle une ère de Paix, d’Unité et de Charité.

Par ailleurs, nous donnons aujourd’hui la parole à notre grand ami le professeur Rubén Peretó Rivas, le nouveau président du Centre international d’études liturgiques, qui a rejoint récemment le Coetus mais qui est depuis plus de 10 ans un participant fidèle de notre pèlerinage romain.


In Domino,

Christian Marquant

Président du CISP



Cher Ruben, Pouvez-vous nous présenter le CIEL ?

Le Centre international d’études liturgiques (CIEL), est né en 1994 destiné à faciliter la piété des fidèles catholiques grâce à une connaissance plus adéquate des trésors de la liturgie de l’Église. Son activité s’est principalement manifestée dans l’organisation de rencontres scientifiques qui ont réuni, entre 1995 et 2006, des universitaires et chercheurs en matière de liturgie, dans un cadre d’étude et de discussion favorisant l’approfondissement de la connaissance des rites du culte catholique. Des délégations se sont en outre établies en dix-huit pays d’Europe, d’Amérique et d’Asie en vue de promouvoir de diverses façons la revalorisation de la liturgie catholique à partir de la connaissance de ses sources et traditions. J’en assure désormais la présidence alors que la père Gabriel Diaz continue à en être le directeur scientifique.

Les colloques ont repris en 2020 à Rome, en se concentrant sur la discussion de la diversité des rites latins. En raison des restrictions imposées par la pandémie, elles ont dû être suspendues mais, si Dieu le veut, elles reprendront en février 2023.


Pourquoi êtes-vous attaché à la liturgie traditionnelle ?

Je peux vous donner mon témoignage personnel :  Je suis né en Argentine, dans une famille d'origine espagnole profondément catholique et conservatrice. Au cours des années 1970, alors que je devais assister à la messe de Paul VI, dans une atmosphère profondément progressiste à l'école des Frères Maristes, je passais du temps dans la bibliothèque de mon grand-père à parcourir de vieux missels et dévotionnels. Je me suis alors demandé, même en tant qu'enfant, pourquoi cette messe, que je n'avais jamais vue mais que j'imaginais si belle, avait été abandonnée.

Jeune homme, à la fin des années 1980, j'ai pu assister à une première messe traditionnelle, dans le rite dominicain, célébrée par un frère pieux, dans un endroit caché et après que ceux d'entre nous qui y ont assisté aient juré de garder le secret.  C'était l'ambiance.

Peu après, j'ai commencé mes études en Europe, ce qui m'a permis de fréquenter régulièrement la messe traditionnelle et de commencer à approfondir ma compréhension des énormes richesses qu'elle recèle et, en même temps, de percevoir la nécessité que ce trésor soit connu de tous les catholiques.

Mes études de philosophie médiévale et de patristique m'ont aidé à comprendre encore mieux le trésor de la messe traditionnelle, sa profondeur théologique, sa capacité à transmettre le sacré et les mystères de la foi et la beauté qui la traverse du début à la fin. Et toutes ces qualités ont certainement été perdues dans le rite réformé par Paul VI.



Pourquoi êtes-vous membre du CISP ?

Nous participons depuis plusieurs années au pèlerinage Summorum Pontificum et nous avons toujours été frappés par la diversité des fidèles, en termes de nationalité, de profession, d'âge, de culture, qui se sont rassemblés à Rome pour se rendre aux pieds de Pierre dans le cadre de la célébration de la liturgie millénaire de l'Église catholique.

Il s'agit d'une initiative à laquelle tous les fidèles liés à la tradition doivent participer d'une manière ou d'une autre, dans la mesure de leurs possibilités. C'est l'occasion de rendre grâce au fait que, malgré tous les efforts pour l'annuler, nous pouvons encore assister à la messe traditionnelle, et de prier Dieu, sur la tombe du prince des apôtres et des premiers martyrs de notre foi, pour que ce rite, qui a des origines apostoliques, ne se perde jamais et que les prêtres et les fidèles catholiques du monde entier soient libres de le célébrer. Et ce plaidoyer, ces derniers temps, est de plus en plus nécessaire. C’est pourquoi bien naturellement nous avons décidé de nous associer au Coetus.


Quel est votre point de vue sur l'actualité de l'Eglise au sujet de la messe traditionnelle?

La liberté dont jouit la liturgie traditionnelle et la plénitude de ses droits au sein de l'Église, qui a été reconnue par le pape Benoît XVI, ont produit des fruits que personne ne peut nier et qui sont répandus dans le monde entier.

Malheureusement, je crois que certaines personnes qui n'étaient pas du tout d'accord avec cette politique et qui revendiquent le Concile Vatican II comme un événement de rupture définitive avec l'Église "préconciliaire", ont réussi à faire en sorte que le Pape François, dans son attitude d'ouverture, tronque dans une large mesure tout ce que son prédécesseur au Siège de Pierre avait accordé.

La situation actuelle est certainement plus difficile et délicate qu'il y a quelque temps. Cependant, bonum diffusivum sui, le bien se répand de lui-même, comme le dit la philosophie classique, et le bien et la beauté de la liturgie traditionnelle qui ont commencé à se répandre après le motu proprio Summorum Pontificum ne peuvent plus être arrêtés, car il est dans sa nature de se répandre. Nous sommes, il est vrai, dans une période de ténèbres et de confusion, mais nous ne devons pas perdre espoir et, au contraire, être patients et prudents, en attendant les temps meilleurs qui ne manqueront pas de venir, car le Seigneur aime et protège ceux qui cherchent sa gloire. 

 
 

Les précédents pèlerinages


Depuis 2012 chaque année le pèlerinage Populus Summorum Pontificum se rend ad Petri sedem pour témoigner de l'attachement de nombreux fidèles venus du monde entier à la liturgie traditionnelle.

 
 

Pèlerinage 2021

Monseigneur Patrick Descourtieux
Ancien Président de la Commission Ecclesia Dei
 
 

Pèlerinage 2020

Cardinal Raymond Leo Burke
Archevêque émérite de St. Louis, Missouri ( USA)
 
 

Pèlerinage 2019

Mgr Dominique Rey
Evêque de Fréjus-Toulon ( France)
 
 

Pèlerinage 2018

Mgr Czelaw Kozon
Evêque de Copenhague ( Danemark )
 
 

Pèlerinage 2017

Mgr Guido Pozzo
Archevêque titulaire de Bagnoregio
Secrétaire de la Commission Pontificale "Ecclesia Dei"
 
 

Pèlerinage 2016

Mgr Alexander Sample
Archevêque de Portland, Oregon ( USA)
 
 

Pèlerinage 2015

Mgr Juan Rodolfo Laise
Ancien Evêque de San Luis ( Argentine)
 
 

Pèlerinage 2014

Cardinal Raymond Leo Burke
Archevêque émérite de St. Louis, Missouri (USA)
 
 

Pèlerinage 2013

Cardinal Darío Castrillón Hoyos

Président de la Commission Pontificale "Ecclesia Dei"
Ancien Préfet de la Congrégation pour le Clergé
 
 

Pèlerinage 2012

Cardinal Antonio Cañizares Llovera
Préfet de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements
Archevêque de Valence ( Espagne) depuis le 28 août 2014.
 

Contactez-nous


Vous pouvez nous transmettre un message en sélectionnant obligatoirement une des langues du pèlerinage.

Nous ne manquerons pas de vous répondre dans les meilleurs délais.

Abonnez-vous


Vous pouvez recevoir régulièrement de nos nouvelles en vous abonnant à notre Lettre.

 

Coetus Internationalis Summorum Pontificum



Le Pèlerinage Populus Summorum Pontificum est organisé et animé par le Coetus Internationalis qui réunit 12 associations qui œuvrent de concert à la bonne marche du pèlerinage romain.


Le Coetus est ouvert à toutes les associations qui souhaitent participer à la promotion et au développement de notre œuvre.

 
 

Foederatio Internationalis Una Voce

Joseph Shaw
http://www.fiuv.org/
 
 

CNSP - Coordinamento Nazionale del Summorum Pontificum

Marco Sgroï
http://www.summorumpontificum.org/
 
 

Notre-Dame de Chrétienté

Jean de Tauriers
https://www.nd-chretiente.com/
 
 

Latin Mass Society

Joseph Shaw
https://lms.org.uk/
 
 

Pro Missa Tridentina

Monika Rheinschmitt
https://www.pro-missa-tridentina.org/
 
 

Orémus - Paix Liturgique

Christian Marquant
https://www.paix-liturgique.org/
 
 

Una Voce España

Juan Manuel Rodriguez Gonzalez-Cordero
https://unavocespana.es/
 
 

Una Voce Italia

Fabio Marino
http://www.unavoceitalia.org/
 
 

Una Voce France

Patrick Banken
https://www.unavoce.fr/
 
 

Senza Pagare

Joao Silveira
http://senzapagare.blogspot.com/?m=1
 
 

CIEL

Professeur Rubén Perétto Rivas
 
 

Nuestra Señora de la Cristianidad

Diana Catalán
https://nscristiandad.es/
 
 

Fœderatio Internationalis Juventutem

Bertalan Kiss
http://juventutem.org/
 
 

Conseil ecclésiastique


Depuis l'assemblée Générale de 2020 le conseil ecclésiastique du Coetus Internationalis est animé par Monsieur l'Abbé Claude Barthe secondé de 5 prêtres assistants.

 
 

Abbé Claude Barthe
Aumônier du pèlerinage Summorum Pontificum
 
 

Abbé Giorgio Lenzi
Institut du Bon-Pasteur
 
 

Abbé William Barker
Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre
 
 

Chanoine Marco Cunéo
Recteur des sanctuaires de San Bartolomeo al Mare et de Nostra Signora della Rovere Diocèse d'Albenga
 
 

Chanoine Antoine Landais
Institut du-Christ-Roi Souverain Prêtre
 
 

Abbé Nuno Castello-Branco Bastos
Prêtre diocésain
 

Aidez-nous !


Vous pouvez nous aidez par vos prières.


Vous pouvez nous aidez en participant à la promotion ou à l'organisation du pèlerinage. Voir la rubrique contactez-nous.


Vous pouvez nous aidez en contribuant au frais d'organisation du pèlerinage ( frais de transport et d'accueil des célébrants, chorales, ...) en nous adressant votre don au compte du CISP ou en utilisant notre compte Paypal.


IBAN : FR76 3000 3019 6100 0372 6309 827 

BIC-ADRESSE SWIFT : SOGEFRPP

ou Paypal